En marche vers un aéroport civil fort avec une faible activité militaire

Les différentes coupures de presse de ces derniers jours indiquent  que le COPIL, comité  de pilotage présidé par Jean-René Fournier,  est prêt à entrer  en matière pour l’utilisation de l’aéroport de Sion comme base de dégagement, sans cours de répétition, ni vols réguliers de jets à réaction.

D’autre part, le conseiller national Jean-Luc  Addor a déposé en date du 17.120215, une interpellation « La base aérienne  de Sion indispensable ? » auprès du Conseil Fédéral dans laquelle  il lui demande d’ « indiquer le nombre de cas (avec les dates) en 2014  et respectivement  2015, où des FA/18 ou autres jets militaires n’ont eu pour unique solution que  d’atterrir à Sion …..  »

L’Aras maintient  sa position que le Valais doit  avoir un aéroport civil fort, avec une faible activité militaire qui se limiterait aux mouvements d’une base aérienne  de dégagement en cas de mauvaises conditions météorologiques sur les bases de Payerne, Meiringen ou Emmen. 

20160109_ NF_avenir base aérienne

20160108_ Rhône FM_avenir base aérienne

20151217_interpellation Jean Luc Addor

 

 

 

Publicités
Cet article, publié dans Actualité, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s