La fermeture de la Base aérienne de Sion ne se discute plus

Le Conseil fédéral a entériné le dossier DEVA – développement de l’armée – et le nouveau concept de stationnement.

L’armée suisse va faire sa mue. Une armée de 100’000 hommes, une instruction plus courte, le retour de la mobilisation, les nouvelles menaces et la sécurité aérienne en sont les principaux contours pour une enveloppe de Frs 19,5 milliards étalés sur 4 ans.

La fermeture de la Base aérienne de Sion est définitive.

Les tractations se poursuivent pour le maintien d’une activité civile sur l’aérodrome, ce dont l’Aras se réjouit.

20140903_20 Minutes_fermeture définitive base aérienne

20140904_ NF_fermeture définitive base aérienne

Publicités
Cet article, publié dans Aéroport civil, Base aérienne, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s