La fermeture de la Base aérienne de Sion devait être programmée depuis longtemps.

« La fermeture de la Base aérienne de Sion devait être programmée depuis longtemps. De nombreux transferts de compétence ont été effectués depuis les années 1995, sur d’autres sites : Interlaken, Buochs et Lodrino sans que personne ne le souligne, ni le conteste. Ainsi vidée de sa substance, la Base aérienne n’avait donc aucune chance d’être maintenue en fonction.

De plus, il est incompréhensible que la formation interne reçue par les mécaniciens ne soit pas reconnue dans le civil. L’armée aurait peut-être aussi dû s’adapter aux exigences de la formation civile afin d’assurer cette synergie tant réclamée par tous les partenaires dans ce dossier.

20140624_ NF_Interview Christian Bader

 

Publicités
Cet article, publié dans Actualité, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s