Une nouvelle vocation pour la Base aérienne

Pourquoi la Base aérienne de Sion ne retrouverait-elle pas sa véritable vocation, celle des années 1970 – cf article NF 70ans base aérienne, avec la maintenance des avions à moteur (et les hélicoptères) et la formation des pilotes (sur avions à moteur Pilatus PC21).

Le centre de développement technologique des Forces aériennes pourrait y être déplacé (tests des drones – cf. article NF drones en Suisse). La surveillance aérienne avec ces nouveaux engins pourrait aussi être assurée depuis Sion puisque les conditions atmosphériques sont idéales.

Nous aurions ainsi un aéroport sans jets à réaction militaires et un potentiel fantastique pour le maintien des places de travail  et la poursuite de la formation de polymécaniciens.

Publicités
Cet article, publié dans Actualité, Base aérienne, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s